Archives du mot-clé Francis Galton

Le grand mensonge de la surpopulation

 surpopulation« Malthus avait raison, l’enfer, c’est le bébé. Ça tue le développement », écrivait Pascal Riché dans Libération du 30 avril 1992.

Partout se répand le credo anti-populationniste visant à déguiser le génocide des peuples (surtout de couleur et du Sud) en fatalité inévitable. Immoral et criminel ? Certes, mais surtout imbécile et incompétent. La non-résolution de la crise alimentaire actuelle qui tue 24000 personnes par jour, dont 16000 enfants, doit être analysée à la lumière de ce qui est redevenu une politique.

Ce dossier, publié dans Nouvelle Solidarité en septembre 1992, retrace la logique infaillible de Darwin à Cousteau, le développement de l’eugénisme en France, aux Etats-Unis et dans l’Allemagne nazie, en passant par la solution finale d’hier et d’aujourd’hui. Lire la suite

Eugénisme privé ou comment l’homme devient l’assistant de la sélection naturelle

Léonard Darwin, debout encaque colonial blanc

Léonard Darwin, debout en casque colonial blanc

« Le pouvoir politique devra se rendre compte du fardeau énorme qu’occasionnent les dégénérés à la nation. Les sommes dépensées pour la législation, la justice, la police dépassent 48 000 000 livres par an. Et ce n’est pas la charge totale. Le vaurien ne paie pas son loyer. [...]

Si la communauté avait moins à payer pour les dégénérés de tous genres, les hommes sains auraient moins à payer [...]. Chaque augmentation des impôts est un pas vers la dégénération de la race. »  Leonard Darwin (1), 1922. Lire la suite

Caractère libéral financier : inné ou acquis ?

 

michel-onfray                                20 février 2007, en pleine campagne présidentielle,  Michel Onfray (philosophe sensualiste qui propose une théorie de l’hédonisme défendue dans une vingtaine d’ouvrages) débat avec le candidat Nicolas Sarkozy sur les valeurs de notre civilisation (Philosophie Magazine, n°8). Au cours de l’entretien, la conversation dérive sur l’hérédité génétique et selon M. Sarkozy, « la part de l’inné est immense » chez les candidats au suicide, à la pédophilie… La récente « découverte » par des généticiens d’un gène de la violence sur des mouches drosophiles guiderait-elle les prises de positions d’un futur président de la République ? Lire la suite

Claude Bernard : La méthode expérimentale pour sortir de l’impasse génétique

L’approche actuelle du « tout génétique » nous mène dans une impasse. Et pour cause, les généticiens appliquent la « méthode a priori » des systématiques et empiristes que dénonçait Claude Bernard lors de ses cours de médecine au Collège de France, en 1862-1863. Tout en suivant le faux-débat « matérialisme contre vitalisme », on comprend en quoi la méthode expérimentale de Bernard est supérieure et comment celle-ci devrait devenir une source d’inspiration pour aujourd’hui.

« Celui qui ne connaît pas les tourments de l’inconnu doit ignorer les joies de la découverte qui sont les plus vives que l’esprit de l’homme puisse jamais ressentir. Mais par un caprice de la nature, cette joie de la découverte tant cherchée et tant espérée s’évanouit dès qu’elle est trouvée. [...] C’est pour cela que les esprits qui s’élèvent et deviennent vraiment grands, sont ceux qui ne sont jamais satisfaits d’eux-mêmes dans leurs oeuvres accomplies, mais qui tendent toujours à mieux dans des oeuvres nouvelles. Lire la suite