Archives du mot-clé Antoine Lavoisier

Contre le retour du « Grand Enfermement », le traitement « moral » des aliénés

Pinel fait enlever les fers aux aliénés de l’hôpital Bicêtre (Tableau de Charles-Louis Mullet, Académie nationale de Médecine).

Pinel fait enlever les fers aux aliénés de l’hôpital Bicêtre (Tableau de Charles-Louis Mullet, Académie nationale de Médecine).

                 La construction d’hôpitaux-prisons n’est malheureusement pas une innovation du XXIe siècle. En effet, l’édification du premier établissement du genre eut lieu sous Louis XIV. Il a pris le nom très ambigu d’ « Hôpital général » pour n’être en fin de compte qu’un vaste lieu de régulation sociale. C’est un lieu infâme où s’entassent pêle-mêle aliénés, prostituées, criminels, mendiants et surtout, toute la misère que l’on ne peut plus exiler de Paris, tant elle devient importante.

Ce n’est qu’au début du XIXe siècle, principalement sous l’impulsion de véritables révolutionnaires humanistes, qu’est supprimée cette « coutume barbare de l’usage des chaînes » pour les aliénés. Dès lors, le fou n’est plus perçu comme un criminel mais il est un malade à qui la société porte secours et qu’elle protège. Lire la suite

Le droit à la santé, une révolution républicaine

Pierre_Laroque

« Le but était d’assurer à la masse des travailleurs, et pour commencer aux salariés, une sécurité véritable du lendemain. Cela allait de pair avec une transformation sociale et même économique : l’effort qu’on leur demandait pour la remise en marche de l’économie [d’après guerre, Ndr] devait avoir une contrepartie. La deuxième idée, c’était de donner aux intéressés eux-mêmes la responsabilité des institutions. »

Pierre Laroque (1907-1997), fondateur de la Sécurité Sociale.

Introduction

En ce début du XXIème siècle, l’hôpital public est menacé de démantèlement, le droit à la santé pour tous n’est plus la priorité des gouvernements. Face à la situation d’effondrement du système financier, à la montée des épidémies, à la guerre, à la dégradation culturelle et morale des élites et de la population, avons-nous encore les moyens de changer cette tendance ?

La réponse est fermement : Oui ! Oui, mais Lire la suite